Close

Derniers Posts

Mini caméra de surveillance sur batterie longue durée
Aujourd’hui, nous allons vous parler de notre nouveau modèle espion, la GR14.
le nov. 20, 2021 | par Maxime
Les différentes solutions de stockage d’enregistrements en vidéosurveillance
Il existe aujourd’hui de nombreux systèmes de surveillance différents. Il peut être déjà complexe de choisir le type...
le août 6, 2021 | par Maxime
Les caméras espion
Parmi les différents types de caméras de surveillance qui sont proposées actuellement sur le marché, il y a une...
le avril 2, 2021 | par Jean

Les différentes solutions de stockage d’enregistrements en vidéosurveillance

Posté le: août 6, 2021 | Auteur: Maxime | Catégories: Conseils, Guide d'achat

Il existe aujourd’hui de nombreux systèmes de surveillance différents. Il peut être déjà complexe de choisir le type de surveillance qui convient à nos besoins. Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte les différents types d’enregistrements et de sauvegardes de fichiers qui sont disponibles.

Nous allons voir à travers cet article les différents types de stockage d’enregistrements qui sont proposés et les catégories principales de produits qui les proposent.

Les différentes solutions de stockage d’enregistrements en vidéosurveillance

1. La carte mémoire Micro SD :

La carte micro SD est l’équipement incontournable pour le stockage des enregistrements en vidéosurveillance globale. Elle est utilisée par toutes les caméras IP WiFi, les caméras autonomes chasses, les caméras espions, ou encore des petits modèles d’enregistrements standard 24h/24.

Le fonctionnement est simple, les fichiers créés par la caméra s’enregistrent automatiquement dans cette carte micro SD, et vous permet ainsi de les récupérer pour mettre sur un ordinateur en branchement directement la carte dessus.

Dans le cas des caméras WiFi, il est même possible d’accéder directement, à distance, aux fichiers de la carte micro SD, et de les stocker directement en 1 clic sur votre téléphone ou tablette utilisée pour vous connecter à l’appareil.

Il existe de nombreux choix de capacité de stockage pour les cartes micro SD allant de 4Go à 256Go pour les plus standards. Cette souplesse dans le choix de capacité de mémoire permet de vous adaptez à n’importe quel besoin d’enregistrement.

2. Le disque dur interne SATA :

L’utilisation d’un disque dur interne est moins fréquente que la carte micro SD. En effet, seuls les enregistreurs (filaire et WiFi) utilisent ce type de stockage.

Un disque dur possède une mémoire de stockage bien plus importante qu’une carte micro SD. Ce n’est pas anodin si nous les utilisons avec les enregistreurs. Un enregistreur est généralement relié à plusieurs caméras, entre 2 et 16 dans la majorité des cas.
Il est donc difficile d’utiliser des cartes micro SD pour stocker les fichiers de 16 caméras qui tournent en même temps. C’est là que le disque dur entre en action.

Doté de capacité de stockage allant de 1To à 4To, et d’un bon taux de compression de fichiers, un disque dur de 1 To permet par exemple de stocker 2 semaines d’enregistrements de 4 caméras enregistrant en continu 24h/24.

3. Le Cloud :

Le système d’enregistrement via le Cloud est plus récent, mais permet une sauvegarde et une protection des données exemplaire.
L’option de sauvegarde Cloud est intégrée à certaines caméras IP WiFi et est disponible via un abonnement (5€ par mois environ).
Le Cloud est un serveur internet permettant de stocker vos enregistrements directement sur un compte, sans passer par un stockage physique (carte micro SD, Disque dur, etc.). Les fichiers sont enregistrés sur un serveur auquel vous pouvez accéder de n’importe quel ordinateur, smartphone, etc, en renseignant vos identifiants Cloud.

Cela permet de sécuriser vos données à 100% et d’y accéder via n’importe quel appareil quand vous le souhaitez.

4. Réseau et serveurs privés :

La dernière solution de stockage dont nous allons parler est disponible avec tous les types de surveillances connectés directement sur votre réseau internet en IP (Branchés en RJ45).

Il est en effet possible, avec quelques connaissances en réseau, d’effectuer des transferts de données directement sur un serveur privé tel qu’un NAS par exemple, ou bien d’établir un chemin de sauvegarde directement vers le disque d’un ordinateur personnel.

L’avantage de ce système est que si vous souhaitez absolument conserver et consulter les enregistrements, cela vous évite de passer par un disque ou une carte onéreuse et de transférer directement tout sur un système que vous utilisez régulièrement.

En conclusion, il existe de nombreuses méthodes pour stocker les enregistrements, permettant de s’adapter à divers besoins. Il est important de prendre en compte le type d’équipement que l’on souhaite installer et le mode d’enregistrement que l’on favorisera (continu, horaire ou détection) et d’adapter le type d’enregistrements par rapport à ces besoins.

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close